6.3.12

Comment optimiser le chargement d’un conteneur ?

conteneur - méthode matrice

La question du chargement d'un conteneur de façon optimale se pose souvent avec acuité dans beaucoup d’entreprises portuaires à Dakar. Pour avoir été témoins plus d’une fois à l’empotage d’un conteneur (dans le jargon logistique on parle d’empotage pour le chargement et dépotage pour le déchargement), j’ai constaté que beaucoup de professionnels du milieu ne se consacrent que très peu à la recherche d’un plan de chargement optimal. Selon un spécialiste de la logistique à CAP Dakar, "50% des entreprises sénégalaises chargent leurs conteneurs de façon pêle-mêle". Pourtant les méthodes ne manquent pas pour trouver un bon plan de chargement.


Chargement d'un conteneur : la méthode des matrices


Prenons un exemple très simple et très pratique. J’ai un conteneur de 40 pieds de dimensions (L = 12m l = 2,32m et h = 2,27m). Je veux y empoter des cartons de dimensions (0,6m x 0,6m x 0,4m) sans aucune contrainte. Il existe six positions différentes pour entreposer mes cartons. La question est de savoir comment les positionner dans le conteneur pour en charger le maximum possible. La réponse est toute simple. Il suffit de dresser une matrice dans laquelle on détermine le nombre de cartons pouvant être suivant la longueur, la largeur ou la hauteur du conteneur. Ensuite on calcule pour chaque position, le nombre maximum de cartons qui peut être chargé.

méthode des matrices - chargement conteneurs
La 1ère ligne contient les dimensions du conteneur et la 1ère colonne celles des cartons. On détermine ainsi le nombre maximum de cartons pour chacune des 6 positions.

méthode des matrices - conteneurs
Le nombre maximum de cartons est donc 300. On peut opter pour le 1er, le 4ème, le 5ème ou le 6ème plan de chargement. La longueur du carton doit correspondre à la longueur du conteneur, la largeur à la hauteur et la hauteur des cartons à la largeur du conteneur.

Mais il est parfois possible d’aller au-delà des résultats de la matrice. Il est possible de refaire et parfaire le plan de chargement afin de placer encore plus de cartons. Dans le langage usuel on parle de « correction de la matrice ». Et c’est le cas pour notre exemple.

En effet, on remarque que 3 cartons sont entreposés suivant la hauteur du conteneur qui fait 2,27 m. Un carton faisant 0,6m de large, l’ensemble occupe donc 3 x 0,6 = 1,8m. Il reste alors un espace libre de 2,27 – 1,8 = 0,47m en hauteur. Dans ce cas on peut mettre d’autres cartons mais qui seront disposés de façon à faire correspondre leur hauteur à celle du conteneur. On refait une autre matrice à deux dimensions pour voir quelle position (suivant la longueur ou la largeur) serait plus optimale.

matrice conteneur
Finalement, le nombre de cartons que l’on peut rajouter sera 20 x 3 = 60. Et le total est 300 + 60 = 360 cartons.

Voilà donc la technique qui est susceptible d’optimiser le chargement d’un conteneur ou d’un camion. Il existe des logiciels informatiques qui permettent de faire ces calculs sans beaucoup de difficultés. Cependant, ils sont souvent limités s’il y a possibilité de « corriger » la matrice. Dans d’autres cas, il faut enlever une rangée ou plusieurs pour la correction du plan de chargement. Dans ces cas il faut recourir aux calculs manuels afin d’obtenir le meilleur plan.

5 commentaires :

  1. Oui, mais il faut prendre en compte le chargement maximal en terme de poid du conteneur, notament dans un 40' qui a un grand espace pour un poids proportionnellement plus bas qu'un 20'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Évidemment, il faut prendre en compte les contraintes de poids. Mais dans le cas de caisses vides, par exemple, le problème ne se pose pas. L'objectif est de montrer la méthode

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je comprends pas comment vous avez déduit les 6 positions à partir de la matrice. comment vous avez fait?

      Supprimer
  3. Je n'ai pas compris la partie de '' la correction de la matrice ''. Plus exactement, dans quel cas on corrige la matrice ?

    RépondreSupprimer