23.9.12

Convoi exceptionnel dans Dakar : Transport d'un gigantesque groupe électrogène

groupe électrogène géant
S’il existait un classement des entreprises publiques les plus impopulaires au Sénégal, la Société nationale d’électricité (Sénélec), l’unique entreprise de production et de distribution d’électricité du pays, serait sans doute bonne première sur la liste.

En effet, depuis plus de vingt ans, c’est comme si la société avait pour mission d’assombrir le quotidien des sénégalais avec des problèmes électriquement et financièrement insupportables : des délestages intempestifs occasionnant des arrêts de travail, la pourriture des nourritures dans les frigos, une surtension qui détruit les matériels électroménagers, le tout aggravé par des factures de courant de plus en plus chères. Des désagréments qui reviennent d’année en année tel un rocher de Sisyphe.

On note néanmoins une petite amélioration de la situation ces derniers temps. Sans doute grâce au renforcement de la capacité des centrales électriques comme celle de KAHONE dans la région de Kaolack (196 km de Dakar) qui a récemment été équipée de nouveaux groupes. Le transport de ces gigantesques groupes électrogènes de Dakar jusqu’à la région du Sine Saloum s’est fait par convoi exceptionnel. Dans le jargon du transport routier, il s’agit d’un transport de marchandises ou une circulation de véhicules dont les dimensions ou les masses dépassent les limites fixées par la réglementation.
groupe électrogène Dakar


Cela suppose donc au préalable une autorisation administrative suite à une étude qui définit l’itinéraire, les horaires ainsi que d’autres conditions de circulation. Ce qui a été fait pour le passage du convoi dans la localité de Keur Massar (banlieue dakaroise). Les riverais curieux et admiratifs étaient sortis pour voir passer cette caravane. Et j’étais de la partie, mon appareil photo à la main.

Transport du groupe électrogène pour la Senelec

groupe électrogène de la senelec



Personne n’avait rien transporté d’aussi énorme dans la localité. Pour une première, la société chargée de l’opération a fait appel à un véhicule impressionnant, un monstre à 72 roues jumelées. Un véhicule qui n’a ni tracteur ni de conducteur au volant. Un gros boitier en avant du véhicule constitue le cerveau de l’engin.

véhicule à 80 roues

Pour le pilotage, deux agents postés devant s’en charge avec une télécommande à la main pour guider l’appareil. Un autre se met derrière pour les assister afin de mener les virages avec délicatesse.

les pilotes du convoi

le pilote du convoi

Avec une vitesse d'à peine 6 km/h, il a fallu des heures pour que le convoi quitte Keur Massar, non sans créer quelques embouteillages.

Suivez l'entretien avec le Chef du service ''Convoi Exceptionnel'' de la société en cliquant ici ===>>  http://goo.gl/LBOsX9

4 commentaires :

  1. Le monde de la logistique ne cessera de me fasciner!

    RépondreSupprimer
  2. Carrément impressionnant tu veux dire ??!!

    RépondreSupprimer