19.1.14

Retro 2013 : les 5 événements qui ont marqué l'année au Sénégal

Rétro 2013 transport-logistique
L'année 2013 a été assez riche en événements dans le domaine du transport et de la logistique au Sénégal. Dans presque tous les secteurs, il y a eu des évolutions qui ont attiré l'attention de beaucoup d'observateurs, moi en premier.

Au mois d’août dernier, l'inauguration de l'autoroute à péage de Dakar à Diamniadio a ouvert une nouvelle voie vers le décongestionnement de la capitale. Par ailleurs, dans le secteur portuaire, le retour du groupe Bolloré au port de Dakar avec la concession du terminal roulier a soulevé une vague de commentaires. Les autres moments forts de l'année sont le démarrage en grande pompe des travaux de dragage du chenal d'accès du port, l'inauguration du second hub de DHL en Afrique de l'Ouest à l'aéroport de Dakar et l'annonce de la réhabilitation du chemin de fer Dakar-Bamako. Bref, voici le détail des 5 événements majeurs qui ont marqué l'année dans le secteur.

DHL installe son deuxième hub de l'Afrique de l'Ouest à Dakar 


Avion de DHL Express



Après le Nigéria, le groupe DHL Express a choisi Dakar pour installer son deuxième hub de l'Afrique de l'Ouest. Ainsi, en septembre dernier, le groupe a inauguré, à l'aéroport de Dakar, un hangar de  400m2 destiné à améliorer les importations et exportations de marchandises, notamment en ce qui concerne le transport de denrées périssables. Le hub de Dakar a 3 avions cargos à sa disposition. Un Boeing 747 qui assure le trajet Dakar-Bruxelles de façon hebdomadaire pour le transport de marchandises et deux avions court-courrier pour couvrir toute la sous région ouest africaine.


Autoroute à péage Dakar-Diamniadio

Autoroute à péage Dakar : la carte

L'autoroute à péage qui s'étend sur 41 kilomètres a été inaugurée le 1er août 2013 par le président Macky SALL. C'est une autoroute urbaine qui relie quatre pôles que sont Dakar, Pikine, Diamniadio et le futur grand aéroport à Diass. L'objectif de cette infrastructure initiée par le président Wade est de contourner la ville de Rufisque qui constitue une énorme source d'embouteillage en heure de pointe. Un premier tronçon de 4 kilomètres avait été ouvert au public en fin 2011 et enregistrait 21000 passagers par jour, ce qui renseigne sur l'importance d'une telle infrastructure pour l'amélioration de mobilité urbaine.

Cependant, les tarifs au péage sur l'autoroute sont jugés élevés par beaucoup d'automobilistes. Pour une quarantaine de kilomètres, les voitures et taxis doivent payer 1400 FCFA (environ 2,13€), 800 FCFA (1,2€) pour les motos, 2000 FCFA (3) pour les cars et mini bus et 2700 FCFA (4,11) pour les autobus et camions. Le ministre des transports du pays a d'ailleurs reconnu cette cherté des tarifs  dans son passage à l'émission Le Grand Jury de la RFM

Concession du terminal roulier du port de Dakar 


Terminal roulier du port de Dakar

L'exploitation du terminal roulier du port de Dakar a attribuée au groupe Bolloré Africa Logistics en novembre dernier pour une durée de 25 ans. Cette concession fait suite à un appel d'offre international lancé par le gouvernement du président Wade depuis 2010. Bolloré signe ainsi son grand retour au port après avoir été évincé du terminal à conteneurs en 2007 au profit  du géant asiatique DP World. Ce qui fait dire à certains que Bolloré a pris sa revanche sur le groupe asiatique.

La concession porte sur l'exploitation logistique des navires rouliers appelés Ro-Ro destinés essentiellement au transport de véhicules. Parallèlement, le terminal vraquier du port a été confié à la société française Necotrans.

Dragage du chenal d'accès du port 





Les travaux de dragage du chenal d'accès du port de Dakar ont été lancés en décembre dernier. Le dragage du port a été confié à l'entreprise Eiffage en collaboration avec une entreprise belge du nom de Jan De Nul qui détient le Léonard De Vinci, le plus puissant drague du monde. L’objectif visé est de mettre en adéquation les profondeurs de ses installations et d’augmenter la capacité d’accueil du port. Le souhait du directeur du port est qu’à la fin des travaux, le port puisse accueillir des navires de la trempe du Marco Polo, l’un des plus grands porte-conteneurs de l’entreprise française CMA-CGM avec un tirant d’eau de -16 mètres. 
Réhabilitation du chemin de fer Dakar-Bamako
Train Dakar-Bamako

La réhabilitation de l’axe ferroviaire Dakar-Bamako a été annoncée en mai dernier à la suite de la signature d’une convention de coopération entre les gouvernements sénégalais et maliens sans plus de précision sur les délais de la réhabilitation. On sait juste que c’est entreprise chinoise implantée au Mali et spécialisée dans l’extraction de minerais de fer qui sera au cœur des travaux pour accompagner les deux Etats.
Le chemin de fer Dakar-Bamako est d’une importance capitale dans le transport de minerais. En effet, le transport de ce type de marchandises ne doit pas se faire par voie routière car pouvant accélérer la dégradation des routes. Le chemin de fer reste une meilleure alternative pour transport les minerais. 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire