30.4.14

Accidents à Dakarnave : causes et prévention des risques


Le prétexte de ce texte, c’est la publication récente d’une vidéo émouvante sur le sauvetage d’un blessé lors d'un accident à Dakarnave,  le plus grand chantier de réparation naval de l’Afrique de l’Ouest niché au port autonome de Dakar et exploité par des portugais depuis 1999 pour une durée de 25 ans.

 Sur la vidéo en question que je vous propose de visionner en dessous de ce texte, on voit notamment les sauveteurs secourir un ouvrier tombé d’une grue qui s'est retrouvé au fond d'un bassin raboud. Quelques jours plus tard, les délégués du personnel de la société ont initié une marche de protestation pour dénoncer leurs dures conditions de travail et les accidents à répétition sur un chantier naval en perpétuel danger. Exactement ce pourquoi les ouvriers américains se battaient dans les années 1880 et qui a abouti à la création de la journée internationale du travailleurs le 1er mai.

Selon eux, l’entreprise n’investit pas un rond pour assurer le minimum de sécurité sur le chantier malgré un chiffre d'affaire qui oscille entre 10 et 12 milliards de francs CFA par an. De plus, les conditions de travail des ouvriers dépassent la limite de la surexploitation. Travail éprouvant et mal rémunéré (3500 Fcfa/jour c’est-à-dire 5 environ pour les journaliers qui représentent l’essentiel des ouvriers), des engins d’une totale insécurité, une infirmerie qui n’existe que de nom..., bref, tous les ingrédients qui favorisent les accidents à répétition. Pire, le comité d’hygiène et de sécurité ne s’est même pas réuni après l’accident.


 Selon le responsable des délégués, ledit comité ne s’est pas réuni depuis plusieurs mois. Ce qui dénote d’un manque de considération terrible de la société envers ces pauvres ouvriers. Ou alors, qui sait, il s'agit peut être d'ignorance des potentielles causes des accidents en entreprise et le rôle du CHS. Ben ! dans ce cas, je me fais un plaisir de leur faire un petit résumé de ce que j'ai appris durant ma formation concernant la sécurité en entreprise, en espérant une réaction positive de la société pour changer la donne.

Les causes les plus fréquentes des accidents en entreprise

Fatigue
Travail répétitif
Stress
Manque motivation
Manque de formation
Non respect des procédures de sécurité

Suggestions pour tendre vers le zéro accident

Éliminer les emplois temporaires (journaliers, sous-traitants…)
Créer une atmosphère de détente
Assouplir les emplois du temps sur les heures de  nuit
Respect des EPI (Équipements de Protection Individuelle) par les ouvriers
Mise en place des prescriptions sécuritaires
Favoriser la communication

Le comité d’hygiène et de sécurité (CHS)

Le comité d’hygiène et de sécurité est une instance, un organe qui a pour rôle d’évaluer mais avant tout d’apporter des réponses à des questions lancinantes concernant l’hygiène et la sécurité dans l’environnement immédiat de travail. Elle est en étroite relation avec le service sécurité de l’entreprise.
L’hygiène et la sécurité doit être un vécu de tous les jours, une démarche participative et responsable.

Rôles du CHS 

Conseil
Guide
Surveillance pour l’application et le respect des normes sécuritaires
Formation
Programme vaccination

Stratégie de travail

Le comité est composé de :
Comité animation
Comité inspection
Comité santé
Comité condition de travail

Il est conseillé d’initier des formations à la sécurité au mois une fois par mois pour les ouvriers et les conducteurs des engins.

Vidéo du sauvetage d'un blessé à Dakarnave

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire