7.8.14

La logistique des gaz ultra froids, c'est quoi ?

Dernièrement, j’ai eu l’honneur d’être invité dans les locaux de la filiale sénégalaise d’une prestigieuse multinationale française qui évolue dans un domaine plus que glacial, malgré leur chaleureux personnel : les gaz ultra-froids. Je vous expliquerai ce terme dans les lignes qui suivent. Mais avant, j’en profite pour dire un grand MERCI au DGA de la société en question ainsi qu’au responsable logistique pour leurs remarques très encourageantes sur le blog. Merci également à la directrice RH et à la ch… assistante de direction pour leur compréhension.

Je me suis donc intéressé à l’organisation de la supply chain de cette société qui produit et distribue des gaz pour les industries, les hôpitaux, les laboratoires…, au Sénégal et un peu partout dans la sous région. L’oxygène, l’azote, l’hydrogène, l’hélium, l’argon ainsi que de nombreux autres gaz sont au cœur de l’activité de l’entreprise. Les gaz sont souvent liquéfiés par des procédés de refroidissement afin de pouvoir les transporter de façon plus efficace. Un refroidissement avec des températures qui peuvent tutoyer les -200°C, d’où le nom de gaz ultra-froids. Jetons un œil sur quelques maillons de la chaîne logistique pour une analyse plus froide.

Production des gaz ultra froids


Les gaz sont produits selon des procédés aussi complexes que la géométrie de Riemann. Je ne pourrai pas vous les détailler ici. En revanche, je peux vous dire que l’oxygène, l’azote et des gaz rares comme l'argon, le néon ou krypton sont produits à partir de l’air qui nous entoure. En effet, vous savez, sans doute, que l’air est composé d’oxygène (21%), d’azote (78%), du dioxyde de carbone ainsi que des gaz rares (1%). Pour obtenir ces différents gaz, il suffit de les séparer dans des unités de séparation de l’air appelé ASU (Air Separation Units).



D’autres gaz comme l’hydrogène ou l’hélium sont produits à partir des ressources naturelles comme le méthane, un gaz qui se trouve abondamment dans le gaz naturel.

Conditionnement et transport des gaz ultra froids



Dans les conditions normales de température et de pression, les gaz sont légers et très peu denses. Ils peuvent occuper un très grand volume pour une masse très faible. Par exemple 1,3 gramme d’air occupe un volume d’un dm3. Pour transporter de telles marchandises, il y a deux possibilités :

  • Compression : les gaz sont comprimés afin de réduire l’espace occupé et augmenter ainsi leur densité. Ils peuvent ainsi être stockés dans des bouteilles en acier ou d’autres matériaux. Le transport se fait alors par camions.

  • Liquéfaction : l’autre possibilité c’est d’amener les gaz à l’état liquide en les refroidissant. L’oxygène, par exemple, se liquéfie à -183°C et l’azote à -196°C. On peut estimer donc la température de l’air liquide à environ -200°C. Les gaz sont alors acheminés chez le client grâce à des citernes cryogéniques.

La liquéfaction des gaz est un moyen très efficace pour les transporter en ce sens qu’elle permet des gains de volume remarquables. En effet, 1 litre d’oxygène liquide permet d’obtenir 854 litres de gaz. Mais elle ne sert pas qu'à cela. Les gaz ultra-froids ont de nombreuses applications dans de nombreux domaines : agro-alimentaire, industrie, chimie, physique, médecine...

Dans le domaine de la santé, par exemple, l'azote liquide permet de conserver les cellules vivantes, embryons ou moelle osseuse pendant des durées illimitées. Il permet également de traiter certaines tumeurs de la peau.


1 commentaire :

  1. Slu je suis organisateur d'événements et je cherche où trouver un bombonne d'hélium merci

    RépondreSupprimer