22.5.18

IPL 2018 Banque Mondiale : Senegal-logistique.net participe à l’enquête


Il y a quelques mois, j’ai eu l’honneur d’être invité par la Banque Mondiale à participer à l’enquête sur l’indice de performance logistique au Sénégal.

Comme expliqué dans cet article en 2014, LPI est un sigle anglais qui signifie Logistic Performance Index. En français cela donne Indice de Performance Logistique (IPL). C’est une évaluation des performances logistiques d’un pays, établie par la Banque Mondiale, qui en fait un classement d’environ 160 pays dans le monde tous les deux ans. Et pour la dernière édition de l’étude a donc été faite en 2016. Et comme les éditions précédentes, c’est l’Allemagne qui arrive en tête de peloton.







Le Sénégal était à la 101e place en 2014. Mais il a perdu plusieurs places en 2016 pour se retrouver à la 135e place, sur 160. Autant dire qu’il a encore beaucoup de travail qui reste à faire pour améliorer la logistique dans notre pays.

Comment se fait le classement IPL ?


Le classement IPL est donc un outil analytique qui aide les États à identifier leurs opportunités et leurs défis à relever dans leur performance sur la logistique commerciale.

Les domaines d’évaluation des performances de ces pays sont de plus en plus considérés comme des facteurs importants de développement. 



Il s’agit de la capacité de suivre et de retrouver les envois, compétences et qualités des services logistiques, efficacité du processus de dédouanement, facilités d’obtenir des prix compétitifs sur les expéditions, fréquence à laquelle les expéditions atteignent leur destination dans les délais fixés, qualité de l’infrastructure commerciale et des transports.

La Banque mondiale se base sur les données issues des enquêtes dans chaque pays pour donner des scores à chaque éléments. L’IPL est ainsi obtenu en multipliant les scores de ces six performances par les coefficients de corrélation dérivés de l’ACP. Le score le plus élevé traduit la meilleure situation.

Senegal-logistique.net a donc été invité à participer à cette étude pour partager son expérience dans les différents domaines de la logistique, du transport, des infrastructures et le processus de dédouanement. L’étude devrait sortir avant la fin de l’été, et, évidemment, vous serez informés des résultats.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire