Pour une meilleure expérience, veuillez modifier votre navigateur pour CHROME, FIREFOX, OPERA ou EDGE.
Nouvelle plateforme de CMA CGM à Dakar

Nouvelle plateforme de CMA CGM à Dakar

Dire que la France perd des parts de marché en Afrique est une réalité aujourd’hui. Beaucoup d’études le montrent. Malgré tout, il semble que les multinationales portuaires françaises sont entrain de renforcer leur position de leader au Sénégal. Après l’acquisition récente des terminaux roulier et vraquier par le groupe Bolloré et la société Necotrans, voilà que le groupe CMA CGM, à travers sa marque Delmas Sénégal, met en service sa 2e plateforme de conteneurs à  Dakar, il y a quelques jours.

Présent au Sénégal depuis 2006, Delmas opérait jusque là dans une plateforme de conteneurs TCD1 de 12 000 m2. 

 Avec la seconde plateforme TCD2 de 15 000 m2, le groupe dispose ainsi deux espaces de stockage de conteneurs à vide et pleins sous douane. Ces plateformes regrouperont les activités de livraisons locales avec 10 tracteurs et 30 remorques, d’empotage et dépotage, de transit, sans oublier le transport rail roule, notamment vers la Mali. De plus, la société dispose dans ces plateformes de zone reefer pour  l’entreposage de conteneurs frigorifiques avec 64 prises.

Dans un communiqué de presse, le groupe français explique : «En proposant une offre intégrée, incluant l’organisation de transport porte-à-porte, le transit ainsi que des services tels que l’empotage/dépotage et les branchements reefers, le Groupe CMA CGM entend faciliter les activités commerciales de ses clients au Sénégal et renforcer sa position de leader dans ce marché en forte croissance ».

Au moment de l’inauguration de cette nouvelle plateforme, le groupe annonce l’ouverture d’une filiale en Mauritanie pour disent-ils faciliter les exportations de poissons. Il est clair donc que CMA CGM est entrain de renforcer sa position au Sénégal et en Afrique en général. Seulement, sur les parts de marché en Afrique, ce groupe français qui a son siège à Marseille est encore loin derrière le numéro 1 mondial et géant Danois, Maersk. Selon leur propre statistique, CMA CGM est à une part de marché de l’ordre de 25% sur le continent.

Selon le magazine français les Echos, la véritable stratégie du groupe n’est pas d’être opérateur portuaire mais de sécuriser ses positions stratégiques à long terme. Quoiqu’il en soit, avec l’arrivée probable des chinois qui s’intéressent de plus en plus à notre pays, la concurrence risque d’être rude pour les multinationales françaises. A charge pour le Sénégal d’en tirer profit.

Laissez votre commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Haut